Je suis très heureuse de vous accueillir.

Je m'appelle Juliane Ménier.

Pour vous parler un peu plus de moi, j'ai passé une partie de mon enfance en Inde, avec un papa médecin et une maman tournée vers les autres, à travailler dans des bidonvilles et des orphelinats.

J'ai adoré ce pays. Et pourtant ce n'est pas un pays facile.

J'ai eu la chance, encore jeune adolescente, d'accompagner mes parents, et de travailler pendant quelques temps dans un orphelinat à Bombay, d'aller régulièrement dans les bidonvilles, les villages de lépreux et de côtoyer les personnes qui y vivaient. Cela a enrichie mon monde.

C'est un pays qui ne laisse pas indifférent, notamment quand on y a vécu une dizaine d'années.

Ce vécu me permet d'aborder avec plus de facilité toutes les parts qui nous accompagnent, concrètes et plus subtiles, celles que l'on dit invisibles mais qui sont pourtant bien présentes...

Cela m'a permis, par épisodes, de recontacter ma partie médiumnique. Mais pas de l'assumer encore complètement.

Quand je suis rentrée en France je me suis d'abord orientée dans le monde de l'audiovisuel, durant une quinzaine d'années, pour vivre autre chose, découvrir d'autres univers.

J'ai rencontré beaucoup de personnes qui faisaient des métiers que je trouvais passionnants et qui pourtant se perdaient et se faisaient mal.

J'ai eu besoin de revenir plus concrètement à l'être, à la personne. Je me suis donc formée aux 

psychologies énergétiques, à Bruxelles, puis en kinésiologie, à l'Ekma, à Paris, ainsi qu'en soins Cranio-Sacré.

J'ai exercé pendant plusieurs années en kinésiologie avec des protocoles bien définis et des moyens de libération très riches.

 

Très rapidement je me suis rendue compte que cela m’amenait plus loin encore dans le soin à la personne. Je pouvais voir clairement l’état des centres énergétiques, appelés aussi chakras, le niveau d’énergie général, les souffrances qui avaient pu se cristalliser dans le corps.

Je pouvais voir des images, capter des messages. Et je savais exactement ce qu’il fallait faire.

J’étais guidée.

Je décidais alors de m’y abandonner.

Lorsqu’il y a besoin de remonter à la source d’une mémoire à libérer nous pouvons remonter

jusqu’à 7 générations en kinésiologie. Ce qui est déjà énorme. Mais là aussi très rapidement cela m’indiquait d’aller plus loin. Parfois jusqu’à des temps plus anciens.

Le but de chacune des séances est que le personne puisse se libérer de ce qu’elle n’a plus besoin de porter. Qu’elle puisse s’ouvrir à elle et incarner pleinement sa vie.

Que ce soit sur le plan physique, psychologique, professionnel, relationnel, intime, spirituel…

Alors que je pratiquais pleinement en présence avec la personne, sur place à mon bureau, des circonstances extérieures m’ont amené à découvrir que je pouvais aussi pratiquer à distance.

J’ai commencé timidement, humblement, pour découvrir très rapidement tous les bénéfices que les personnes en retiraient.

Même à distance.

Les retours positifs de chacun m’ont conforté à poursuivre.

Je reçois donc désormais sur place et à distance sans aucune différence dans la qualité des soins.

Chaque soin est unique et est un nouveau voyage pour mieux revenir à vous.

Aussi il est bon de comprendre que le corps et l’esprit ne sont pas séparés mais travaillent dans l’unité.

Le corps humain fonctionne dans un principe de globalité. Autour de notre corps physique nous possédons des corps énergétiques.

Afin de maintenir une bonne santé ainsi que des émotions stables, nous devons veiller à leur bon alignement et déploiement.

Nous possédons également des centres énergétiques. Chaque corps et chaque centre énergétique peut être le siège de déséquilibres ou de blocages : s’il y a tension ou vide dans ces zones, les organes moins bien irrigués souffrent, l’humeur se dégrade, les émotions nous submergent, la fatigue et divers maladies surviennent.

Il arrive qu’un seul soin suffise à débloquer une situation. Et parfois un suivi est nécessaire pour de profonds changements.

C’est avec beaucoup d’attention et de bienveillance que je vous accompagne lorsque vous en ressentez le besoin.