Il est temps


Je voudrai vous raconter quelque chose J’ai déjà vécu le confinement. Pour une toute autre raison. Nous avons dû rester caché pendant 3 mois. Ce ne fut vraiment pas facile pour la petite fille de 7 ans que j’étais. Mais le plus important c’est ce que j’ai vécu après. Nous étions en pleine campagne, chez mes grands-parents. Je sais à quel point ce confinement a été important pour ce qui allait suivre dans ma vie.

Lorsque j’ai pu sortir dans le jardin, qui était un grand jardin, à la fois avec une partie entretenue et une partie plus sauvage, j’ai découvert la nature comme jamais je l’avais vu.

Je remercie les membres de ma famille, qui m’ont laissé être dans ce jardin quelque soit le temps, qu’il vente, qu’il neige, qu’il grêle, même lors de grandes tempêtes. J’ai vécu une sorte d’éveil à cette période, mon cheminement d’ouverture de conscience.

J’étais extrêmement touchée par cette nature. Je la voyais comme jamais je l’avais vu jusque là. Je me suis approchée d’un des arbres du jardin.

Il est devenu mon meilleur ami, il m’a appris la contemplation, la méditation, la patience, le retour à soi. Il m’a appris à dépasser certaines de mes limites. Je grimpais chaque jour sur une nouvelle branche, pour oser sauter toujours un peu plus haut.

Il m’a appris à ne plus avoir peur des insectes, des fourmis qui marchaient sur son tronc, des araignées.

2 ans plus tard, nous partions pour aller vivre en Inde. Le matin de notre départ, je suis allée dans le jardin, comme tous les matins, pour aller les voir, toute la nature présente. Mon ami, « mon » arbre était allongé par terre, il était mort, tombait sous le poids de la neige. Nous étions en 1985 ou 86. Ça avait été un hiver très rude, il avait fort neigé.

J’ai été très touché, mais je n’étais pas triste. Je le sentais encore près de moi. Il me montrait qu’il avait accompli sa dernière mission. Il m’indiquait de poursuivre mon chemin. Il m’avait magnifiquement accompagné. Pour tout vous dire, je crois même qu’il m’avait sauvé la vie. Depuis je lui suis reconnaissante, il continue de vibrer en moi, de me transmettre des messages. J’ai confiance en lui.

J’ai conscience que c’est particulier pour certain d’entre vous. Mais pour que vous compreniez, la terre est vivante, je veux dire qu’elle a une conscience, à part entière, au même titre que vous avez une conscience.

Je ressens depuis 48h un appel très pressent de vous dire qu’il TEMPS désormais de respecter chaque vie. Nous l’avons maintes fois répété avec mes amis éveilleurs de conscience, énergeticiens, humains tout simplement conscients.... Mais aujourd’hui il y a un empressement. Il est temps de prendre conscience de ce qu’est la vie. Que vous avez une responsabilité.

Vous devez absolument vous mettre au niveau de la terre. De vous placer dans son harmonie.

En faisant cela nous changeons nos habitudes. Vous n’avez pas à apprendre pour savoir le faire, mais à ressentir. Cela ira même beaucoup plus vite que pour moi, car il y a une accélération de l’évolution. En faisant cela il ne sera plus possible de manger de viande, de critiquer à tout va, de juger, de prendre de haut, de stocker pour soi-même, de sauver sa peau au détriment de l’autre. En revanche en revenant dans l’harmonie, en respectant la vie sur terre, en vous respectant, la vie, votre vie deviendra magique, elle sera plus facile, plus fluide, plus harmonieuse, plus lumineuse, car vous serez au même niveau de la vibration de la terre. Vous n’aurez plus peur, vous ne serez plus dirigez aveuglément comme c’est encore le cas actuellement, vous ne pourrez certainement plus voter politiquement tant que les parties seront tel quel. Ressentez en vous.

La vie telle quelle, est-ce la vie dont vous rêvez ? Est-ce celle dont vous rêviez lorsque vous étiez enfant. Ne vous dites pas trop rapidement « Ah non, je ne veux pas changer mes habitudes ».

Arrêtez de vous mentir. Allez voir ce qui bloque encore aujourd’hui.

Faites une liste de ce que vous ne voulez plus porter en vous, ou ce que vous n’osez pas voir en vous, de ce que vous portez encore aujourd’hui de l’enfance qui vous limite, qui vous fait mal, qui vous fait peur, ce qui vous empêche de vivre pleinement heureux.

Qui fait que vous rejetez l’autre, qui fait que vous avez besoin de critiquer, de juger, qui fait que vous ressentez de la colère, de la tristesse, de la frustration.

Qu’est-ce qui n’est pas en accord avec votre cœur.

De quoi souffre t-il ? Faites la liste, n’ayez pas peur. Ne vous mentez plus. Ne vous rejetez plus.

La terre ne se rejette pas. Son évolution, sa transformation vers encore plus d’harmonie est amorcée depuis quelques temps déjà.

L’accélération actuelle nous oblige à la prise de conscience.

Il est temps que vous vous branchiez sur ces nouvelles vibrations.

Revenez à l’essentiel. L’essentiel c’est la vie qui bat en vous et sur terre.

🙏

Juliane

*Vous pouvez, si vous le souhaitez, copier et diffuser ce texte. Pour cela merci d'indiquer l'auteur, Juliane Ménier, et l'adresse du site en référence www.julianemenier.net.

Merci à vous. Ensemble éveillons les consciences pour un monde plus harmonieux.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvons-nous
  • Facebook Basic Square