Retrouver notre abondance naturelle


« La mythologie grecque raconte qu’à sa naissance, la mère de Zeus confia son enfant à la chèvre Amalthée. Elle craignait en effet que le bébé ne soit mangé par Cronos, son père. Un jour, Zeus cassa une des cornes de sa nourrice. Plus tard, pour se faire pardonner, il donna à cette corne le pouvoir d’abonder de fleurs et de fruits. Cette "corne d’abondance" représente la richesse et la fécondité. Ce mythe à la source de notre inconscient collectif nous explique qu'à notre naissance, nous sommes tous coupés de l'abondance, c'est une profonde blessure que nous portons tous. De bercés dans un liquide chaud et nourrissant où nous ne manquons de rien, nous allons à la naissance être séparés de notre mère et découvrir un monde inhospitalier, froid, où pour être rassurés et bercés il nous faudra quémander des bras, où pour être nourris il nous faudra pleurer le sein de notre "nourrice".

En fonction de comment nos besoins d'amour, de nourriture, de confiance ... auront été comblés, si nous avons traversé des difficultés pour ce faire, les stratégies que nous aurons développées pour y répondre et surtout cet ancrage que tout vient de l'extérieur et que nous sommes si démunis à notre naissance ... tout ceci va laisser des mémoires, renforcées encore par des croyances limitantes installées dans les premières années de vie qui vont générer et entretenir cette peur du manque ........ qui va produire ......... encore plus de manque. Comme le dit la petite histoire mythique, le temps, Cronos, peut être vu comme un danger potentiel, c'est celui du temps qui passe inexorablement et qui nous amènera fatalement au retour d'où nous sommes venus. La peur de vivre finalement nous habite encore plus que celle de la mort. Nous sommes souvent des peureux face aux défis que la vie nous propose et nous nous réfugions dans nos zones de confort même inconfortables. C'est ainsi que nous resterons parfois dans des situations difficiles, que nous attribuerons à la vie, aux autres mais que nous avons pris pour habitude et qu'il sera plus facile de continuer de les vivre que d'oser les quitter. Le moment où Zeus décide de COUPER LA CORNE est très important, c'est le moment où nous décidons de répondre nous mêmes à nos propres besoins, d'arrêter de compter sur les autres pour nous nourrir de ce que nous manquons et de prendre notre destin en main, c'est le moment où tout va pouvoir CHANGER !! Ensuite, cette corne, cette ressource que nous trouvons en nous et cette connexion directe à l'abondance, nous pourrons l'emplir et LA PARTAGER, c'est ce que Zeus fait dans un deuxième temps, il lui donne un pouvoir, celui de l'ABONDANCE. L'abondance est notre véritable nature, comme la santé l'est. Si vous regardez autour de vous, la nature est par essence abondante, les graines, les fleurs, les fruits, tout s'organise naturellement vers l'abondance. Si la nature vibrait au niveau du manque, le monde n'existerait plus, la matière ne se produirait plus, les arbres seraient secs, les graines ne germeraient plus. Seul l'humain ne joue pas totalement le jeu. La corne d'abondance est ainsi représentée soit par des fruits (fécondité), ce qui signifie notre nourriture quelle soit, celle de l'âme et celle du corps, le niveau de création de la matière ou encore de l'argent, des richesses (réalisations)..... Tout peut se manifester, c'est un flux énergétique, le niveau quantique de la matière découvert par les scientifiques où elle n'est plus comme nous la voyons mais sous forme de vibration, ce niveau subtil qui précède la matérialiseration. La vie est abondante et vous donnera la réponse exacte à ce que vous envoyez. Elle est donc autant abondante en "emmerdes" qu'en beauté, richesse, réussite. Oui je sais, c'est assez inconfortable d'accepter que nous sommes respons-ables (capacité de réponse) de notre abondance mais c'est ainsi !! L'abondance est donc un phénomène naturel, c'est le secret de la création et la matérialisation, simplement nous l'avons oublié et ainsi avons sombré dans le matérialisme. Nous sommes devenus esclaves de la matière au lieu d'être des créateurs de matière. »

« La corne d'abondance » par Elisabeth Rouzier

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvons-nous
  • Facebook Basic Square